Le compteur à l'envers / Net metering

Le compteur qui tourne à l'envers (ou net metering) est une spécificité belge. Il est très avantageux pour le consommateur, mais beaucoup moins pour le Gestionnaire de Réseau (GRD) (Voir Comment trouver son GRD en Belgique). Comment fonctionne t-il et quelles sont ses particularités?
Pour bien comprendre les enjeux derrière la mise en place de ce compteur, il faut distinguer trois cas de figure qui peuvent se produire à chaque instant:
L'autoconsommation totale: Le propriétaire de l'installation PV ne consomme ni plus ni moins que ce qu'il produit: le compteur ne toune pas. 
Le surplus/injection: Le propriétaire de l'installation consomme moins qu'il ne produit et l'électricité supplémentaire est injectée dans le réseau; le compteur tourne alors à l'envers. 
Le prélèvement: C'est la situation inverse, le propriétaire de l'installation PV consomme plus que ce qu'il ne produit et prélève la quantité d'électricité manquante sur le réseau; le compteur tourne alors "à l'endroit". 
Il faut donc bien comprendre que ce compteur de "net metering" déduit automatiquement de la facture électrique toute électricité injectée, et la crédite à chaque kWh prélevé. Il permet donc d'équilibrer la facture sans avoir à changer ses habitudes de consommation. Il vous garantit que TOUS vos kWh produits sont valorisés au même tarif que vos kWh consommés.  
Désavantageux pour le GRD, ce système tend à disparaitre et à être remplacé par des compteurs double flux et intelligents. C'est par ailleurs déjà le cas dans la région de Bruxelles, qui ne peut donc plus appliquer de tarif prosumer. En Wallonie, vous ne pouvez vous faire installer ce type de compteurs que jusque 2023. Une fois ce délai passé, les détenteurs de compteurs à l'envers auront jusqu'à 2030 pour en profiter un maximum.
Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 0 sur 0